Rubus acicularis Lefèvre et P.J.Müll. (nom2)

De Telabotanica (Français)
Aller à : navigation, rechercher
Fiche nomenclaturale
Liens externes

Tela Botanica
BHL
GRIN
INPN
JSTOR
IPNI
Plant List
Wikispecies
Wikipédia


Nom scientifique retenu: Rubus acicularis Lefèvre et P.J.Müll. in P.J.Müll. [1859, Jahresber. Pollichia, 16/17 : 203]
Numéro nomenclatural (TB) : non
Numéro INPN (MNHN) : non
Permanent identifier IPNI : 734830-1

Voir la fiche taxonomique.

Protologue

Données générales

  • Désignation : Rubus acicularis Lefèvre et P.J.Müll.
  • Graphie originale : "R. acicularis L.V.L. et P.J.M."
  • Référence bibliographique : Müller P.J., 1859. - Versuch einer monographischen Darstellung der gallo-germanischen Arten der Gattung Rubus. Jahresbericht der Pollichia, 16/17 : 203. Egalement publié au sein du tiré-à-part, à la page 130.
  • Date de distribution : sur la période du 12/10/1859 au 31/12/1859, selon Beek et al. 2017, loc. cit.

Données techniques

  • Combinaison : Rubus acicularis.
  • Rang : espèce.
  • Autonyme : non.
  • Statut nomenclatural : nom légitime.
  • Conservation ou rejet nomenclatural : non.
  • Mode de typification : direct.
  • Localité type : "Bois de Lévignen." Pays : France. Département : Oise. Commune : Lévignen. Localité : Bois de Lévignen. Latitude : 49.183865. Longitude : 2.914486. Précision : 500 m.
  • Type : "58 bis, Rubus humifusus W et N ? d s m no. 194. Bois de Lévignen. Juillet 1857. Lefèvre, fl. blanches". Müller 2825. (LAU, lectotype).

Vision de l'auteur

  • Motif de la publication : nom d'un nouveau taxon.
  • Hybridité : non.
  • Parents indiqués : ne s'applique pas.

Vision actuelle

  • Analyse de la publication : nom d'un nouveau taxon.
  • Hybridité : non.
  • Parents indiqués : ne s'applique pas.

Contexte : publication

  • Type d'ouvrage : article.
  • Territoires géographiques concernés : Allemagne et France.
  • Groupes taxonomiques concernés : Rubus.
  • Mises en gardes particulières : non.
  • Indication des rangs taxonomiques : claire.

Retranscription

  • Page 203 :

"141. R. acicularis, L. V. L. et P. J. M.
Stengel stumpfkantig oder rundlich, mit häufigen, über der breiten Basis gleich pfriemlich verengten, beinahe gerade abstehenden, sehr ungleichen Stacheln, dünnen, zum Theil drüsentragenden Stachelborsten, etwas gelichteten Drüsen von verschiedener Länge und einer geringen Sternbehaarung besetzt. – Blätter 5zählig. Endblättchen eiförmig rundlich, feingespitzt, am Grunde ausgerandet. – Oberseits mit zerstreuten Haaren übersäet; unterseits gering auf den Adern behaart, mattgrün. – Bezahnung fein, ziemlich regelmässig sparrig gesägt, mit deutlichen, scharfen Spitzchen der Zähne.– Stacheln des Blattstiels schief abstehend. – Blüthenast mit langen, dünnen, pfriemlichen, gerade rückwärts geneigten, seltner etwas gebogenen Stacheln, häufigen, ungleichen Stachelborsten und Drüsen, und ziemlich dichten, abstehenden Haaren besetzt. – Blätter 3zählig. Endblättchen breit eirautenförmig, kurzgespitzt, am Grunde oft etwas beengt. – Oberseits rauhlich behaart; unterseits"

  • Page 204 :

"dünnhaarig, mattgrün oder die obersten greisgrau filzig. – Rispe etwas schmal ablang, wie gestutzt, mit mehrblüthigen, aufgerichteten Aestchen in den Achseln der obern 3zähligen Blätter beginnend und dann über denselben an der Basis oft noch von einem einfachen Blättchen gestützt, aus abstehenden oder etwas aufstrebenden, meist 3blüthigen Aestchen, welchen sich bisweilen ein grundständiges, einfaches Blüthenstielchen zugesellt, zusammengesetzt. Deckblätter 3theilig und einfach. – Achse mit langen, nadeligen Stacheln, ungleichen, sehr feinen Stieldrüsen und dichten, abstehenden Haaren besetzt. -– Kelch behaart, drüsig und stachelborstig, mit feingespitzten, zurückgeschlagenen Abschnitten. – Blumenkrone von geringer Grösse, mit schmalen, eilanzettförmigen, weissen Blumenblättern, weissen Staubfäden und grünlichen Griffeln.
Fängt in den ersten Tagen von Juli an zu blühen.
Auf Sandboden in den Wäldern von Collinances, von Antilly und von Lévignen und im Walde von Montrolle, Canton Betz (Oise). Ziemlich selten.
NB. – Die langen, nadeligen Stacheln, die ziemlich dichte Behaarung des Blüthenastes und die unterseits graufilzigen obersten Blätter desselben zeichnen diese Art besonders aus."

Traduction en français

  • Page 203 :

"141. R. acicularis, L. V. L. et P. J. M.
Primocanne obtusément anguleuse ou arrondie, avec une faible couche de poils étoilés, à glandes un peu clairsemées, de longueur inégales, à micro-aiguillons minces, en partie glandulifères, à aiguillons très inégaux, fréquents, presque étalés à angle droit, à base large rapidement rétrécie en alène. – Feuilles 5-foliolées. Foliole terminale ovale arrondie, finement apiculée, à base échancrée. – Face supérieure constellée de poils épars ; face inférieure faiblement poilue sur les nervures, vert mat. – Dentition fine, avec des dents assez régulières et squarreuses, à apex développé et acéré. – Pétiole à aiguillons obliquement étalés. – Floricanne à poils assez denses, étalés, à glandes et micro-aiguillons inégaux et fréquents, à aiguillons longs, droits, inclinés-rétrorses, plus rarement un peu courbés, minces, en alène. – Feuilles 3-foliolées. Foliole terminale largement ovale-rhombique, à apex court, à base souvent un peu étroite. – Face supérieure poilue-rugueuse ; face inférieure"

  • Page 204 :

"finement poilue, vert mat ou les supérieures grises-tomenteuses. – Panicule assez étroitement oblongue, tronquée, composée de rameaux inférieurs (situés à l'aisselles des premières feuilles apicales 3-foliolées) multiflores et dressés, à rameaux supérieurs (situés à l'aisselle de bractées 3-partites ou simples, celui du bas parfois situé à l'aisselle d'une feuille simple) la plupart 3-flores et étalés à un peu ascendants, parfois accompagnés d'un pédicelle solitaire basal. – Axe floral à poils denses et étalés, à glandes stipitées très fines et inégales, à aiguillons longs et aciculiformes. – Calice poilu, glanduleux et aciculé, à sépales réfléchis, finement apiculés. – Corolle petite, à pétales blancs, étroits, ovales-lancéolés. Filets des étamines blancs, styles verdâtres.
Commence à fleurir les premiers jours de juillet.
Sur des sols sablonneux dans les forêts de Collinances, d'Antilly et de Lévignen, et dans la forêt de Montrolle, canton de Betz (Oise). Assez rare.
NB. – Les aiguillons longs et aciculiformes, la pubescence assez dense des floricannes, et la face inférieure grise tomenteuse des feuilles supérieures, caractérisent cette espèce."

  • Commentaire : le texte traduit ici a été réalisé par David Mercier, avec le soutien financier du GREFFE.

Elément validant

  • Lieu de publication : volume 3, page 285.
  • Type : description.
  • Usage nomenclatural : oui.
  • Retranscription : voir ci-dessus.
  • Commentaire : cette description est naturellement retenue comme base de la typification, s'agissant du seul élément validant de ce protologue.

Commentaire nomenclatural

Une situation très simple ne nécessitant aucun commentaire.

Commentaire taxonomique

Le texte du protologue décrit assez complètement une espèce d'un genre complexe.

Typification

Typification indirecte

  • Basée sur le type d'un basionyme : non.
  • Basée sur le type d'un nom remplacé : non.
  • Autonyme basé sur le type du nom de rang supérieur  : non.

Typification directe principale

Types désignés par l'auteur
  • Holotype : non.
  • Isotypes : non.
  • Paratypes : non.
  • Syntypes : non.
Types désignés a posteriori
  • Lectotype : oui.

- Lieu de conservation : Musée et Jardins Botaniques Cantonaux (LAU), à Lausanne, Suisse.

- Numérisation : non disponible.

- Référence : "58 bis, Rubus humifusus W et N ? d s m no. 194. Bois de Lévignen. Juillet 1857. Lefèvre, fl. blanches". (Müller 2825, LAU, lectotype, désignation Winkel ex Moret 1993).

- Publication de la désignation : Moret J.L., 1993. - Catalogue des types de ronces (Rubus) du Musée botanique cantonal vaudois (LAU). Candollea, 48: 383-415. Tiré-à-part consultable en ligne.

  • Isolectotypes : non.
  • Néotype : non.
  • Isonéotypes : non.

Typification directe additionnelle

  • Epitypes : non.

Autre matériel original

Commentaires

Spécimens également cités dans l'article très complet suivant : Beek A. van de, Matzke-Hajek G. et Royer J.M., 2017. - The types of the taxa of the genus Rubus (Rosaceae L.) described by Philipp Jakob Müller. Gorteria, 39 : 5-45.

Noms basés sur le même type

  • Rubus koehleri Weihe taxon acicularis (Lefèvre et P.J. Müll.) Sudre in Gand. (1905, Bull. Acad. Int. Géogr. Bot., 15 : 230).

Liens