Prunus serotina Ehrh. (nom)

De Telabotanica (Français)
Aller à : navigation, rechercher
Fiche nomenclaturale
Liens externes

Tela Botanica
BHL
GRIN
INPN
JSTOR
IPNI
Plant List
Wikipédia


Nom scientifique retenu: Prunus serotina Ehrh. [1784, Gartenkalender, 3 : 285]
Numéro nomenclatural (TB) : 53647
Numéro INPN (MNHN) : 116137
Permanent identifier IPNI : 30010850-2

Voir la fiche taxonomique.

Protologue

Données générales

  • Nom : Prunus serotina Ehrh., nom. cons. prop.
  • Statut : nom retenu, proposition de conservation du nom.
  • Basionyme : Prunus serotina Ehrh. [1788, Beitr. Naturk., 3 : 20]
  • Référence bibliographique : Ehrhart J.F., 1784. - Gartenkalender, 3 : 285
  • Date de distribution : sur la période du 04/08/1783 au 17/05/1784, selon Gandhi et al. 2009, loc. cit.

Retranscription

3. Die späte Traubenkirsche.
Prunus serotina.
Prunus foliis lato-lanceolatis, acuminatis, simpliciter serratis, glaberrimis, subglandulosis, deciduis; serraturis adpresso-inflexis; infiniis saepe petiolo insidentibus; costa subtus bifariam pubescente; racemis simplicibus; petalis integerrimis.
Ihr Vaterland ist Nordamerika.
Man trift sie diessmal beinahe in allen Gärten und Lustwäldern an.
Cerasus sylvestris; fructu nigricante, in racemis longis, pendulis, phytolaccae instar congestis. Gronov. virg. ed. i, p. 54.
Padus virginiana. Mill. dict. ed. 8.
Prunus Padus virginiana. Münchh. hausv. v. 5, p. 240.
Prunus virginiana. Duroi baumz. v.2, p. 191.
Der virginische wilde Kirschbaum. Wangenh. beschreib. p. 87.

Traduction en français

3. Le cerisier à grappe tardif.
Prunus serotina.
Prunus à feuilles largement lancéolées, acuminées, simplement dentées, glabres, subglanduleuses, décidues ; serrature apprimée-infléchie; pétiole souvent ?? (à compléter) ; nervure poilue de chaque côté dessous ; racèmes simples ; pétales entiers.
Sa patrie est l'Amérique du Nord.
On le trouve également dans presque tous les jardins et les boisements d'agréments.
Cerasus sylvestris; fruits noirs, en racème allongé, pendant, réunis comme chez le Phytolacca. Gronovius, J. F., 1743, p. 54. Flora virginica, ed. 1.
Padus virginiana. Miller, 1768, Padus, n°3. The Gardeners Dictionary , ed. 8.
Prunus Padus virginiana. Münchhausen, O. von, 1770, p. 240. Der Hausvater, vol. 5.
Prunus virginiana. Du Roi, J.P., 1772, p. 191. Die Harbkesche wilde Baumzucht, vol. 2.
Der virginische wilde Kirschbaum. Wangenheim, F.A.J. von, 1781, p. 87. Beschreibung einiger Nordamericanischen Holz- und Buscharten.

Commentaire nomenclatural

Il s'agit d'un nom illégitime qui a fait l'objet d'une proposition de conservation. En effet, le protologue mentionne un autre nom légitime de même rang, antérieurement publié : Padus virginiana (L.) Mill. [1768, Gard. Dict., éd. 8 : n°3]. Ce nom a pour basionyme Prunus virginiana L. [1753, Sp. pl., ed. 1 : 473]. En conséquence, l'application stricte des règles de l'ICBN (en particulier l'art. 52.1.) impliquerait une mise en synonymie avec Prunus virginiana L., et une typification automatique (ICBN 2012 Art. 7.5.) et identique à celle de Prunus virginiana L. Cependant, ce nom étant depuis longtemps utilisé pour désigner cette espèce et dans l'objectif de stabiliser la nomenclature, une proposition de conservation du nom Prunus serotina (nom. cons. prop.) avec un type conservé (ICN 2012 Art. 14.9) a été publiée par Gandhi K.N. et al., 2009 - (1886-1887) Proposals to conserve the Names Prunus serotina and P. virginiana (Rosaceae) with Conserved Types. Taxon, 58: 312-314.

Commentaire taxonomique

Le protologue décrit très succintement le taxon appelé aujourd'hui Prunus serotina Ehrh. subsp. serotina, même si la forme des feuilles indiquée ne s’applique pas non plus à un certain nombre d'individus de cette sous-espèce dont les feuilles sont souvent elliptiques ou obovales. La couleur des fruits, discriminante par rapport à Prunus virginiana L., est indiquée dans la citation de Gronovius. Malgré la citation de "Padus virginiana Mill.", Ehrhart considère bien les deux espèces distinctes : dans son ouvrage publié en 1788, "Beiträge zur Naturkunde", il signale Prunus virginiana L. (volume 2, page 170) distinct de son Prunus serotina (volume 3, page 20) où le protologue de cette espèce est reproduit à l'identique.

Typification

Types de premier ordre

Types désignés par l'auteur
  • Holotype : non.
  • Isotypes : non.
  • Paratypes : a priori non (cf. remarque sous Lectotype)
  • Syntypes : non.
Types désignés à postériori

Types de second ordre

  • Néotype : oui.

- Statut : spécimen d'herbier désigné comme néotype, faisant l'objet d'une demande de conservation.

- Lieu de conservation : Gray Herbarium (GH), à l'université d'Harvard, Etats-Unis.

- Numérisation : non disponible.

- Localité de récolte : Etats-Unis, état de Pennsylvanie, comté de Westmoreland.

- Référence : U.S.A., Pennsylvania, Westmoreland Co., 5,4 km W of Pa. Rte 136, 29 May 1979, Wood & al. 4207 (GH).

- Publication de la désignation : Gandhi et al., 2009 - (1886-1887) Proposals to conserve the Names Prunus serotina and P. virginiana (Rosaceae) with Conserved Types. Taxon, 58: 312-314.

  • Epitypes : non.

Commentaires

Le néotype fait l'objet d'une proposition de conservation (Gandhi et al., loc. cit., 2009).

Noms basés sur le même type

  • Cerasus serotina (Ehrh.) Loisel. [1812, in Duhamel ; Traité Arbr. Arbust., éd. nov., 5 : 3]
  • Padus serotina (Ehrh.) Borkh. [1797, in Roem. ; Arch. Bot. (Leipzig), 1 (2) : 38]

Liens